COMPTE RENDU COMMISSION BLANCHET DU 18 NOVEMBRE 2016


 

Strasbourg, le 21 novembre 2016

Cher(e) collègue

La Commission Blanchet a été réunie le vendredi 18 novembre 2016 de 10h30 à 13h. Tu trouveras dans le compte-rendu ci-dessous les points sur lesquels Indépendance et Direction est intervenu et les réponses aux questions que nous avons posées.

Nous étions représentés par Agnès Andersen, principale du collège Twinger à Strasbourg, Myriam Dechanet principale adjointe au collège Kennedy à Mulhouse et André Danic, proviseur de la cité scolaire H. Meck à Molsheim.

Madame la Rectrice précise qu’il s’agit de la 3ème commission Blanchet depuis son arrivée. L’ordre du jour a été établi en prenant en compte des demandes des organisations syndicales.

1) PERSONNELS DE DIRECTION

a) implantation des postes
b) difficultés d’exercice du métier
c) perspectives de carrière

 a) Implantation des postes

Indépendance et Direction demande quelles sont les créations de postes prévues et s’il y aura un redéploiement suite à la fusion des 2 collèges de Bischwiller.

Indépendance et Direction rappelle le cas des établissements sans adjoint en s’appuyant sur l’exemple du collège d’un collège avec SEGPA et internat.

Madame la Directrice académique précise la fusion de la cité Maurois à Bischwiller. Le poste de principal adjoint du Saut du Lièvre est maintenu. En revanche celui du principal est supprimé. En conséquence le poste de principal gagné est versé à la marge existante de l’académie.

Madame la Rectrice nous dit avoir l’espoir de voir les choses évoluer pour 2017. Elle va établir une argumentation à l’intention du MENESR pour rendre la situation équitable. Mme Eckenfelder (DPAE) donne lecture des statistiques des postes, regroupant principal + CPE ou Principal + adjoint

En 2016 :

o 4 collèges avec un principal seul (jusqu’à 307 élèves)

o 11 collèges avec principal adjoint sans CPE

o 32 collèges avec CPE mais sans adjoint

Indépendance et Direction rappelle son refus de voir des EPLE sans adjoint et son opposition à la transformation de postes d’adjoint en postes de CPE.

Madame la Rectrice : le 01 décembre aura lieu la réunion du groupe de travail Barème de Vie scolaire

b) difficultés d’exercice du métier

Indépendance et Direction rappelle le mouvement lancé « les vendredis de la colère » et interpelle Madame la Rectrice sur la notion de gouvernance. L’Ecole est devenue le déversoir des politiques publiques. Il est difficile pour les personnels de direction de dégager du temps pour se focaliser sur la pédagogie. Le climat scolaire nécessite de la disponibilité intellectuelle et une présence conséquente auprès des élèves et des parents d’élèves afin de garantir des relations de qualité. Cela a un impact sur la santé des personnels de direction qui se sentent écartelés dans leurs missions et ne parviennent plus à discerner l’important de l’accessoire.

Madame la Rectrice assure sa reconnaissance personnelle et ajoute le soutien des services académiques. Elle est sensible aux perspectives de carrière. Un travail a été mené sous la coordination du DRH, M. Laurent, pour proposer des modalités d’accompagnement des personnels de direction.

3 phases sont identifiées :

1. L’écoute
2. La formation
3. L’accompagnement

Le principe retenu est celui du volontariat et de l’anonymat. De surcroit, il y a une complémentarité entre les IA DASEN et les IA IPR. Par ailleurs la MGEN est sollicitée et mise à contribution.

Madame la Rectrice remercie M. Laurent pour son travail autour d’un vadémécum.

Indépendance et Direction précise sa demande récurrente sur ce sujet lors des commissions Blanchet ces dernières années. Un document d’accompagnement adressé à l’ensemble des personnels de direction est donc bienvenu. Le geste est apprécié car il s’agit d’un vrai signal en direction des personnels de direction.

Madame la Rectrice retrace le travail du groupe académique cellule Vie et climat scolaire. Il s’agit d’un point fort du futur projet d’académie. Le PVS, Mme Pitiot, annonce la création d’un vadémécum des situations de crise. Il faut parvenir à dépasser les seuls incidents pour analyser globalement l’EPLE.

Madame la Rectrice reconnait certains publics plus difficiles. Il ne faut pas tant s’attarder sur les remèdes que d’impulser une dynamique de vie collective au sein des EPLE. C’est le rôle des personnels de direction pour mobiliser la communauté éducative.

Indépendance et Direction se félicite de la création d’un groupe inter catégoriel. Le climat scolaire influe sur les conditions de travail des personnels de direction. La difficulté scolaire n’est pas nécessairement liée aux CSP des familles.

Madame la Rectrice annonce un séminaire sur le projet d’académie le 16 décembre. Elle reconnait les difficultés sociales et milite pour une diversité des excellences.

C) Perspectives de carrière

Indépendance et Direction soulève la question du différentiel de carrière entre les hommes et les femmes en termes de promotions et d’accès aux différentes catégories d’EPLE. Indépendance et Direction a déjà abordé cette question lors d’une audience en avril dernier. Dans une mise en perspective des bilans sociaux 2014 et 2015, le bureau académique d’Indépendance et Direction s’est intéressé à la situation de l’académie de Strasbourg (en annexe des éléments chiffrés). Nous présentons la situation de l’académie de Strasbourg. Nous nous interrogeons sur les causes du différentiel et souhaitons savoir ce que l’académie compte mettre en place pour améliorer la situation.

Madame la Rectrice explique qu’elle est très sensibilisée à cette question qu’elle replace dans un contexte plus vaste d’égalité professionnelle hommes/femmes en évoquant la notion de plafond de verre. Madame la Rectrice souhaite avancer rapidement sur cette question. Elle annonce la création d’un groupe de travail. Elle veut lutter contre les stéréotypes et encourager les personnels de direction femmes à prendre davantage de responsabilités et faire en sorte que les différentes étapes de la carrière ne soient pas des freins. Elle souhaite travailler avec les représentants des personnels pour identifier les leviers et faire évoluer la situation.

Pour Indépendance et Direction, l’égalité des chances vaut aussi pour les personnels de direction.

2) MISE EN ŒUVRE DE LA REFORME DU COLLÈGE

a) formations premiers secours, prépa pro et SEGPA

La DAFOR indique que les formations prépa-pro et SEGPA sont en cours. Les formations 1ers secours sont également programmées (25). La DAFOR se mobilise également sur la formation des personnels SST. Quant aux formations concernant le LSU, elles vont être organisées en liaison avec ITOP.

Indépendance et Direction dénonce le positionnement de ITOP qui impose son calendrier en se substituant aux autorités académiques et ignore le calendrier de formation académique (webinaire des 18 et 23/11).

Mme la Rectrice partage notre point de vue. Le SG indique un recadrage de ITOP sur ce sujet en s’appuyant sur la DANE,DEC et DSI.

3) LIVRETS NUMERIQUES

Indépendance et Direction précise la crainte d’un enjeu technique trop fort au détriment de l’intérêt pédagogique en engageant les personnels de direction sur une mécanique de la validation avec une grande incertitude sur l’opérationnalité du produit.

Madame la Rectrice rappelle le groupe de travail du 14 octobre et le moratoire décidé sur le 1er trimestre pour ne pas alimenter le LSU en pure perte.

4) ORIENTATION / AFFECTATION

Le CSAIO M. PERCQ annonce la parution de documents issus du groupe de travail sur l’orientation / affectation.

o Fiche d’orientation pour le dialogue avec les familles

o Dispositif de remontée des statistiques.

Il y a un travail de la DGESCO pour intégrer les données du LSU dans Affelnet et une harmonisation de la table des coefficients en voie pro. Le bonus sur le premier voeu restera – t-il ?

Il y a une spécificité académique de l’affectation, c’est la marge du recteur.

La procédure de remontée des statistiques d’orientation : l’application orientation va être abandonnée. Indépendance et Direction se félicite de cette décision. Nous rappelons que nous avions dès son introduction été opposés à SDO et avions demandé de ne pas l’utiliser.

La procédure de télé-inscription constitue une difficulté technique. Indépendance et Direction demande de surseoir à la télé-inscription car le produit n’est pas valide pour le moment. Indépendance et Direction est opposé à la mise en oeuvre d’outils numériques non opérationnels qui font perdre un temps précieux aux personnels de direction et ajoute un stress inutile.

5) POINT SUR LA REFORME TERRITORIALE

a. modalités d’organisation du travail

b. carte des formations professionnelles, apprentissage

a) Modalités d’organisation du travail

Indépendance et Direction rappelle son opposition aux contrats tripartites. Les contrats doivent être conclus avec des partenaires de mêmes poids. Or un EPLE n’a pas le même poids qu’une académie ou qu’une grande région. Les contrats tripartites placeraient de fait les chefs d’établissement dans une situation de double tutelle. Nous rappelons notre attachement à une Education nationale et non Territoriale.

Madame la Rectrice indique la mise en place de groupes de travail avec la collectivité territoriale. Il y aura une commission Blanchet inter académique qui précisera les attendus des contrats tripartites. Elle n’a pas de position sur la question des contrats tripartites. Elle demande de recenser les arguments pour et contre et estime que ce sujet mérite d’être discuté avec le MENESR.

b) Carte des formations professionnelles, apprentissage

DAET : les 3 académies sont concertées pour rendre un avis sur la carte des formations. Il y a une phase d’instruction préalable des demandes émanant des chefs d’établissements. Il y aura une nouvelle organisation territoriale et un autre découpage pour mieux répartir l’offre de formation professionnelle scolaire et par apprentissage.

6) DIVERS

a) mise en place de groupes de travail (orientation, réforme du collège, préparation de la rentrée):

Il est rappelé l’ensemble des groupes de travail existants :

1. Travail et sécurité

2. Utilisateurs numériques

3. Procédures d’orientation et d’affectation

4. Sections sportives scolaires

5. Préparation de rentrée

6. Réforme du collèg

 b) Stagiaires ESPE

Indépendance et Direction : Il y a une superposition des dispositifs EAP – M1 – professeurs stagiaires dans les établissements avec le sentiment d’une instrumentalisation par l’ESPE qui déploie ses stagiaires sans que les IA IPR soient nécessairement informés. Il y a sur-sollicitation de certains établissements.

M. GROSSET-BOURBANGE indique le souci de ventiler les étudiants au plus près du centre de formation pour éviter des frais de transport trop conséquents ; les stages ne faisant pas l’objet d’un remboursement. M. GROSSET-BOURBANGE proposera un groupe de travail qui existait dans le passé associant l’ESPE.

Indépendance et Direction regrette que des professeurs expérimentés d’établissements hors de la CUS et du Centre Alsace ne soient pas sollicités. Par ailleurs nous rappelons la vocation à mobilité géographique des futurs enseignants. Le signal adressé n’est donc pas forcément opportun aux étudiants qui doivent intégrer cette notion de mobilité.

Indépendance et Direction se félicite de la qualité des échanges lors de cette commission Blanchet et remercie Madame la Rectrice ainsi que les services académiques pour la qualité de l’écoute et la mise en place des groupes de travail qui correspondent à la demande que nous avions exprimée d’être mieux associés au pilotage de l’académie.