COMMISSION BLANCHET 13/10/14


 

Syndicat Indépendant des Personnels de Direction

 de l’Éducation Nationale

 

 La Commission Blanchet a été réunie à notre demande le lundi 13 octobre 2014. Dans le compte rendu ci-dessous figurent les points sur lesquels ID-FO est intervenu et les réponses aux questions que nous avons posées.

 Nous étions représentés par Agnès Andersen, Myriam Dechanet, Vincent Lapasin.

  Monsieur le Recteur accueille les représentants des personnels en rappelant les effectifs de l’académie et l’augmentation des résultats des examens. Monsieur le Recteur explique qu’il est attaché au contact avec les chefs d’établissement. Aussi, Il souhaite s’investir personnellement dans l’évaluation des chefs d’établissement. Il nous informe également qu’il a mis en place une formule où il invite un chef d’établissement autour d’un petit déjeuner afin d’avoir un échange en tête à tête.

 ID-FO remercie Monsieur le Recteur d’avoir répondu à sa demande de réunir la commission Blanchet rapidement.

 

  • Refondation de l’Education prioritaire – processus de concertation
    ID-FO fait part de l’inquiétude qui règne dans les équipes d’établissement en éducation prioritaire. Nous demandons quand les informations seront communiquées et de quelle manière les personnels de direction seront ils consultés.
    Quelle conséquence pour les personnels de direction actuellement en Éclair et qui ne seraient pas REP+. La clause de sauvegarde sera t’elle aussi appliquée aux personnels de direction. Les personnels enseignants en REP + auront du temps de concertation. Quelle compensation est prévue pour les personnels de direction ?

  Réponse du SG :

 Il ne devrait pas y avoir de gros bouleversements dans l’académie. Actuellement 21 établissements sont classés en éducation prioritaire auxquels il faut ajouter 4 établissements, traités comme relevant de l’éducation prioritaire en termes d’allocation de moyens. 12 REP + et 9 REP sont prévus. Une émanation du CTA sera réunie en novembre, puis l’ensemble des chefs d’établissement concerné sera informé sur les critères, en décembre. Il y a volonté d’être transparent sur les critères. La clause de sauvegarde s’applique bien pour les personnels de direction.

 

  • Développement de l’apprentissage et carte des CFA

  En liminaire, Monsieur le Recteur souligne que l’apprentissage en Alsace est un atout mais qu’il est nécessaire d’engager une réflexion sur le développement de l’apprentissage en Alsace. Cette réflexion doit porter d’une part sur la carte des CFA et ce, en raison des coûts et des difficultés financières que rencontrent certains CFA et sur l’apprentissage Post Bac d’autre part.

  Réponse du CSAIO : Monsieur Percq indique une baisse de 7% des offres d’apprentissage. A la rentrée scolaire, 150 élèves de 3ème n’ont pas signé de contrat d’apprentissage ce qui a engendré une hausse des demandes vers la voie professionnelle et une hausse du nombre de jeunes sans solution à la rentrée.

  Réponse du DAET : Monsieur Jarry – explique que les CFA sont fragilisés sur le niveau 4. Les branches professionnelles ne se sont pas « investies » dans le bac Pro 3 ans. Cela vient en grande partie de la réticence des entreprises à embaucher des apprentis sur une durée de 3 ans. L’âge des élèves sortant de 3ème (14-15 ans) constitue également un frein.

 Il indique également qu’un travail doit être mené sur le niveau 3 en privilégiant, dans une même formation, la « mixité des publics* ».

  • Déploiement ENTEA

 
ID-FO
a bien noté la réponse de monsieur le Secrétaire Général à son courrier et l’en remercie.
La situation reste difficile. Nous sommes conscients de la situation particulière dans laquelle s’est fait le déploiement d’ENTEA et des efforts de la DANE. Devant les dysfonctionnements tout particulièrement concernant le suivi des absences, des établissements ont toutefois été obligés d’acquérir une solution informatique alternative.

 D’autres établissements s’interrogent sur l’opportunité de le faire. ID-FO demande à nouveau un engagement sur une date pour que tout fonctionne.

  Réponse de la DANE: Monsieur Neiss remercie l’ensemble des établissements pour le gros travail réalisé. La DANE essaye d’accompagner le mieux possible une difficulté structurelle. En plus des difficultés liées au déploiement généralisé d’ENTEA, il y a également eu des «attaques » de serveurs. Actuellement, quasiment 100% du temps est occupé à répondre aux demandes liées à ENTEA. De grosses opérations de maintenance vont être faites pendant les congés de Toussaint avec pour objectif une amélioration. Toutefois, il n’est pas possible de donner un engagement en termes de date pour une résolution de tous les problèmes.

  ID-FO est favorable à un geste sous forme d’HSE envers les administrateurs ENTEA et les PRN. Nous soulignons aussi que la charge de travail des adjoints est beaucoup impactée par ces difficultés.

  • Affectation des élèves

 ID-FO demande à ce qu’un point soit fait sur les affectations des élèves. Des difficultés ont été signalées concernant la réaffectation d’élèves de 3ème n’ayant pas eu d’affectation et ayant demandé à redoubler.  Nous demandons également d’avoir un bilan sur les « 5 dimensions des acquis » et leur impact sur l’affectation.

 Réponse du CSAIO :

 Monsieur Percq est conscient de la difficulté. Cette année, il y a eu 1700 contrats d’apprentissage signés contre 2500 l’an dernier. La baisse de l’âge des élèves est un frein pour certains patrons.

 Courant novembre, il va travailler sur une évaluation de la mise en place des « 5 dimensions d’acquis » et du « choix décalé de la spécialité » en bac pro. En janvier, il proposera un groupe de travail pour voir ce qu’il faut éventuellement faire évoluer.

  ID-FO demande ce qui est envisagé comme solution face aux arrivées nombreuses d’élèves allophones, maitrisant à peine le français et avec un niveau scolaire très faible. Les établissements doivent les scolariser sans moyens supplémentaires, spécialement en lycée.

 Réponse du CSAIO :

 C’est une réelle problématique. Tous les dispositifs existants sont sollicités (y compris la MLDS…) L’académie de Strasbourg fait partie des 3 académies accueillant le plus d’allophones. Il suggère d’aborder la question lors du dialogue de gestion de l’académie.

 

  • Gestion et mouvement des personnels de direction

 Entretiens professionnels :

 ID-FO demande à ce qu’un point soit fait sur l’IF2R et demande à quelle échéance les personnels évalués en 2013 et en 2014-2015 seront payés.

  Réponse du DRH : A présent toutes les situations ont été prises en compte et tous les personnels qui devaient être évalués l’ont été. Les personnels évalués en 2013 toucheront leur prime avant la fin de l’année 2014.

 Suivi des situations difficiles :

 ID-FO fait part de son inquiétude sur la dégradation des conditions de travail des personnels de direction.
Les personnels de direction évoquent souvent leur fatigue, leur stress et leur manque de sommeil. Lorsqu’un personnel est placé dans cette situation, il a plus de risque de faire une erreur ou de commettre un oubli. Même le meilleur et le plus professionnel reste un être humain et a ses limites..
ID-FO constate que des collègues sont confrontés à des insultes, des menaces. Représentant de l’état de proximité le chef d’établissement devient le déversoir de toutes les difficultés sociales.

 ID-FO cite les chiffres nationaux et demande à savoir quelle est la situation dans l’académie et s’il existe des chiffres.

  Réponse du DRH : Actuellement, ces données ne sont pas faciles à obtenir.

 ID-FO demande à ce que soit mis en place des modalités d’accompagnement des personnels confrontés aux situations difficiles.

  Réponse du DRH : Il est rappelé que les personnels peuvent bénéficier de l’appui des services et de la protection juridique.

  Nos interlocuteurs ne repoussent pas l’idée de réfléchir à cette proposition.

 Nomination sur des intérims et postes vacants :

 ID-FO s’étonne d’une mise en place d’intérim juste après la CAPN de juillet. Les postes n’auraient-ils pas pu être pourvus au mouvement? ID-FO fait part de l’incompréhension d’adjoints ayant fait connaître leur disponibilité pour effectuer des intérims. La question est d’importance puisque pour la promotion et la part R de l’IF2R, un intérim fait partie des éléments pris en compte.

  Réponse du DRH : les contraintes de dates n’ont pas permis de faire autrement. Plusieurs personnes ont été sollicitées, mais n’étaient pas mobiles.

  ID-FO demande à ce que publicité soit faite pour les intérims et qu’il y ait de la transparence, afin que chacun ait les mêmes chances.

  Réponse du DRH : la DRH et les DASEN ont une connaissance fine des personnels ce qui leur permet d’avoir un vivier pour les intérims. La publicité n’est pas possible car elle ne permet pas la réactivité.

 

  • Enseignement professionnel : nouvelle réglementation en matière de stages en entreprises

  Monsieur le Secrétaire Général apporte deux éléments de réponse. D’une part, les établissements seront destinataires d’un « Questions Réponses » rédigé par la DEGESCO. D’autre part, la DEGESCO va constituer un groupe de travail composé de médecins scolaires afin d’élaborer un guide pratique à l’attention des chefs d’établissement.