Circulaire de rentrée


La circulaire de rentrée est parue.

Anticipant sur le travail parlementaire au mépris des règles démocratiques, la circulaire de rentrée prétend mettre en musique la loi d’orientation.

On y reste à la fois dans le vague et on y retrouve le fourre-tout habituel.

Néanmoins, elle est la porte ouverte à une plus grande présence des collectivités territoriales, concernant la carte des formations professionnelles, les campus des métiers et des qualifications, et le contrat d’objectifs tripartite.

Contrairement à ce que le SNPDEN a cru comprendre, il ne s’agit pas d’un simple conventionnement mais bien DU contrat d’objectifs liant l’EPLE et son chef au recteur, qui deviendra encore plus contraignant en particulier en matière d’évaluation.

Tout un chapitre est par ailleurs consacré à la formation des futurs enseignants. Dans ce nouveau système, au risque de paraître négatifs une fois de plus, il nous reviendra d’assumer tâches et contraintes supplémentaires en matière de tutorat, d’organisation d’emplois du temps et de gestion des remplacements.

Quel gouvernement comprendra enfin que nous ne devons plus être le déversoir de toutes leurs « bonnes inventions » ?

Lire la circulaire