Une fois de plus, l’actualité confirme … : Edito de mai


Une fois de plus, l’actualité confirme, s’il en était besoin, que le Ministère et le système éducatif tout entier comptent essentiellement sur les personnels de direction pour que collégiens et lycéens reçoivent l’enseignement que la nation prétend leur offrir.

Sans remonter dans le temps, cette année scolaire en est la preuve éclatante avec la préparation chaotique d’une  réforme pour le moins controversée, avec les évolutions en cours de l’enseignement professionnel, ou encore l’irruption des questions de sécurité dans nos établissements et maintenant avec les mouvements étudiants et lycéens qui mettent à mal – y compris physiquement - les personnels de direction.

On aurait pu imaginer un Ministère reconnaissant, soutenant ses personnels d’encadrement…. Il n’en est rien ! Pire, ce Ministère reste sourd à leurs problèmes et à leurs plaintes voire à leur souffrance !

Il est urgent de nous unir davantage pour faire entendre notre voix :

  • Face aux évolutions du métier de personnels de direction, imposées par le  contexte de déconcentration et de décentralisation, en  total décalage avec une réforme du code de l’éducation qui tarde à venir.
  • Face à la nécessité de reconsidérer d’urgence une charte des pratiques de pilotage écrite en  2007, incomplète, obsolète et de plus inappliquée.
  • Face  à l’exaspération des personnels de direction, résultat d’une décennie d’absence de prise en compte et de reconnaissance de notre rôle.

Indépendance et Direction reste le syndicat de proximité des chefs d’établissement et des adjoints de tous types d’établissements  qui adopte des positions et des résolutions en phase avec les réalités du métier.

ID-FO revendique et affirme son indépendance au sein d’une fédération syndicale  qui n’interfère jamais dans ses décisions, et poursuit un travail en profondeur en assumant  ses responsabilités et défendant un projet cohérent pour une éducation au service des élèves.

Cela inclut :

  • La défense du principe d’une Education Nationale face aux tentatives de régionalisation, que ce soit la présidence des CA en LP, la participation des Présidents de Région à la nomination des Proviseurs de LP, la mise en place des Contrats d’Objectifs Tripartites qui autorisent la mainmise des régions sur la pédagogie par la gestion des moyens, le développement de l’apprentissage par la systématisation de la fusion EPLE/CFA consulaires ou de branches.
  • La contribution à la mise en place de mesures permettant de réussir les objectifs de l’école inclusive (EREA, SEGPA, ULIS, AESH, AVS, etc.), et de répondre ainsi de façon structurée à la loi de 2005.
  • L’élaboration d’une nouvelle charte des pratiques de pilotage concernant notre métier,  incluant nos conditions de travail, précisant nos missions, le cadre de notre rémunération et prévoyant  le rythme des échéances pour les adaptations et les évolutions souhaitables.
  • La nécessaire  lucidité  face aux suites qui seront données aux réformes du collège et des lycées, face aussi à l’évolution du réseau des établissements  sans création de postes de personnels de direction et particulièrement  des fusions d’établissements  aboutissant à des structures inhumaines mais flattant certains ego au risque de faire disparaître quelques postes de chefs d’établissement . Au moment où le mouvement tend à se bloquer,  les adjoints apprécieront !
  • Le réalisme par rapport à l’illusion d’un corps unique de personnels d’encadrement fondé sur un seul concours de recrutement, dont il ne faudrait pas que les personnels de direction soient  les laissés-pour-compte.

Il faudra aussi :

Obtenir la mise en place d’une médecine  du travail, d’une médecine préventive, et d’un Groupe de Soutien Professionnel  (GSP) pour les collègues rencontrant des difficultés dans toutes les académies.

Accompagner les personnels de direction dans la formalisation et la définition des DUER, PPMS et CHS via les différents services de l’Etat spécialisés dans ces domaines.

Accompagner et soutenir les collègues des départements d’outre mer (Guyane, Mayotte notamment) confrontés a l’explosion démographique en l’absence d’infrastructures et de ressources adaptées.

Parallèlement, Indépendance et Direction doit faire évoluer ses statuts pour se donner une cohérence de calendrier entre mandature syndicale et élections professionnelles,  développer et implanter un réel maillage du territoire (délégations départementales), répondre aux nécessaires adaptations organisationnelles en lien avec la réforme territoriale (bureaux régionaux académiques).

Parce-qu’il nous appartient de définir et de construire notre avenir, ID-FO organise donc un Congrès extraordinaire du 12 au 14 octobre 2016 à Gravelines,  dans le cadre du 17ème Congrès de la FNEC. Ce sera l’occasion de fructueux débats !

D’ici là, nous vous invitons donc à adhérer et à faire adhérer à ID-FO et à participer aux Assemblées Générales académiques pour contribuer aux choix qui vous seront proposés et que vos délégués adopteront lors de ce Congrès extraordinaire d’octobre 2016.

Compte twitter